SNETAA-FO académie de Lille
Nombre de pages visitées :
72106
Les grilles horaires en Bac Pro et CAP

Ce sont deux arrêtés datés du 21 novembre 2018 qui ont officialisés les grilles horaires des Bac Pro et CAP.

Les volumes horaires des élèves y sont inférieurs à ceux en vigueur avant la réforme. Le SNETAA-FO a tout mis en œuvre lors des négociations pour faire en sorte que les DHG en de l'année 2018-2019 soient conservées.

Ainsi les seuils de dédoublement en CAP sont abaissés au 18ième élève, la PSE a été maintenue et les PFMP en seconde professionnelles ont été sauvées.

Télécharger les grilles horaires de Bac Pro Télécharger les grilles horaires de CAP
Les programmes de Bac Pro et CAP

Les programmes des enseignements généraux (uniquement en seconde professionnelle pour le français-histoire-géographie, mathématiques-physiques-chimie et prévention-santé-environnement), de prévention-santé-environnement, d'économie-gestion et d'économie-droit ont été publiés au BO spécial n°5 du 11 avril 2019.

Lire le BO spécial n°5 du 11 avril 2019

Les programmes de première et terminale professionnelle de français-histoire-géographie, mathématiques-physiques-chimie et prévention-santé-environnement ont été publiés au BO spécial n°1 du 6 février 2020.

Lire le BO spécial n°1 du 6 février 2020

Pour les matières professionnelles, chaque diplôme a son propre référentiel auquel il convient de se reporter pour connaître les activités professionnelles.

Les référentiels des spécialités de bac pro Les référentiels des spécialités de CAP
Les secteurs en Bac Pro et la durée des PFMP

Un arrêté en date du 19 avril 2019 précise à quel secteur (production ou services) appartiennent les différentes spécialités du Bac Pro.

Il indique aussi pour chacun des Bac Pro s'il y a un enseignement de physique-chimie, de sciences appliqées, de langue vivante B, d'économie-gestion, d'économie-droite, de travaux de gestion d'entreprise ou d'environnement économique, juridique et management.

Enfin, cet arrêté définit les différentes durées des PFMP. Si pour les Bac Pro, leur durée est de 22 semaines, elle peut être de 12, 13 ou 14 semaines pour les CAP.

En ce qui concerne la durée des PFMP des CAP, cet arrêté a été complété par celui du 22 juillet 2019. Ce dernier réduit de 16 à 14 semaines la durée des PFMP des CAP qui ne figurent pas dans la liste de l'arrêté du 19 avril 2019.

Télécharger l'arrêté du 19 avril 2019 Télécharger l'arrêté du 22 juillet 2019
La mise en œuvre des enseignements

Le SNETAA-FO a obtenu une note de service pour que les engagements pris par le ministre soit respectés, notamment afin que les heures de co-intervention des deux premières semaines de la rentrée puissent être dédiées à la concertation entre les professeurs qui y interviennent.

    Dans cette note de service (n°2019-023 du 18 mars 2019), vous y trouverez les consignes adressées aux recteurs et autres cadres de l'administration en ce qui concerne :
  • les principes d'organisation des enseignements en CAP et Bac Pro,
  • les modalités d'organisation des enseignements et des PFMP,
  • les modalités particulières de la co-intervention,
  • la réalision du chef d'œuvre,
  • l'accompagnement de l'élève,
  • la mise en œuvre des grilles horaires de CAP et Bac Pro.

Télécharger la note de service n°2019-023
Les familles de métiers en seconde Bac Pro

Les familles de métiers, ou comment perdre une année de professionnalisation pour les élèves et diminuer le nombre de professeurs dans l'enseignement professionnel...

Une famille de métiers pourra regrouper entre 2 et 10 spécialités de Bac Pro ! C'est l'acquisition des compétences communes à ces spécialités qui serait exigée au niveau de la seconde Bac Pro.

Ce sont déjà 14 familles de métiers qui ont été repérées par le ministère sur une cinquantaine de spécialités. Une trentaine de Bac Pro resteraient (pour l'heure) singuliers et ne seraient donc par regroupés en familles de métiers.

Encore un point de la réforme que le SNETAA-FO dénonce. Encore un mauvais coup pour nos élèves et nos conditions de travail puisque cela entraîne des fermetures de sections dans des établissements et augmente les effectifs de celles qui sont maintenues.

    Un arrêté du 19 avril 2019 et modifié le 20 avril 2020, liste les familles de métiers présentes à la rentrée 2020 :
  • métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publics,
  • métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique,
  • métiers de la relation client,
  • métiers de la mer,
  • métiers des industries graphiques et de la communication,
  • métiers de l'alimentation,
  • métiers de la beauté et du bien-être,
  • métiers des études et de la modélisation numérique du bâtiment,
  • métiers de l'aéronautique,
  • métiers de la l'hôtellerie-restauration.

Un lycée ne proposera pas, ou que très rarement, l'ensemble des spécialités d'une même famille de métiers.

Télécharger l'arrêté du 19 avril 2019
Les modalités d'évaluation en enseignement général en CAP

Un arrêté du 30 août 2019 et publié au Journal Officiel le 05 septembre suivant, définit à partir de la session 2021, les unités générales du CAP ainsi que les modalités de leur évaluation.

Si les textes continuent de parler de Contrôle en Cours de Formation, les épreuves de ces unités ne se dérouleront qu'en classe de terminale CAP. Ainsi, dans les faits, ces épreuves redeviennent ponctuelles mais sont toujours organisées par l'enseignant qui a en charge la classe.

Télécharger l'arrêté du 30 août 2019
Les classes passerelles au BTS

La circulaire n°2018-089 sur les classes passerelles est sortie le 18 juillet 2018.

Vous y trouverez tous les détails : la définition du dispositif, son implantation, son organisation et les contenus, l'accès en section de techniciens supérieurs et le suivi du dispositif ainsi qu'un annexe très fournie.

Destinées aux bacheliers professionnels de l'année, elle vise la consolidation des acquis des élèves ayant reçu un avis favorable pour le passage en BTS mais n'ayant pas eu de proposition d'admission. Les premières classes passerelles devraient donc voir le jour à la rentrée 2019.

Il est peu probable que tous les élèves qui le souhaitent obtiennent une place. En effet, il y aura deux, trois ou quatre classes par académie (éventuellement plus si l'offre de BTS y est assez développée).

Il est ainsi donc clair que beaucoup de lycées qui souhaitent ouvrir une telle classe soient déçus, d'autant qu'un tutorat devra être installée entre un élève de classe passerelle et un élève de BTS. Cela semble donc exclure de fait, le lycées professionnels qui n'ont pas de section de techniciens supérieurs...

Télécharger la circulaire n°2018-089
Le test de positionnement en 2nde Bac Pro et 1ière année de CAP

D'abord réservés à la rentrée 2018 aux élèves des classes de 2nde Bac Pro, ils seront étendus à la rentrée 2020 aux élèves de 1ière année de CAP.

La littératie et la numératie sont testées en CAP et le français et les mathématiques en Bac Pro.

Il y a donx deux séquences pour chaque niveau, d'une durée de 40 minutes en CAP et de 50 minutes en Bac Pro.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la page dédiée du site Eduscol.

Accéder à la page dédiée du site Eduscol
La troisième Prépa-Métier

À partir de la rentrée de septembre 2019, la troisièem Prépa-Pro devient la troisième Prépa-Métier.

Le volumue horaire de la découverte professionnelle diminue légèrement tandis que les enseignements de français et mathématiques se voient dotés d'une heure supplémentaire pour faire de la consolidation.

Une heure de consolidation élève correspond à deux heures professeurs. Dédoubler une seule de cours dans ces disciplines est largement insuffisant pour les élèves de ses sections.

Le détail de la grille horaire est donné dans l'arrêté du 10 avril 2019.

Télécharger l'arrêté du 10 avril 2019
L'apprentissage dans les lycées

Les minsitres du travail et de l'éducation nationale du gouvernement Philippe, ont combiné leurs efforts pour faire entre l'apprentissage dans nos lycées professionnels.

Non seulement, les publics et les parcours peuvent être mixés, mais en plus, la loi "Pénicaud" pour la liberté de choisir son avenir professionnel, donne, dans le point V de son article 24, la possiblité aux lycées d'ouvrir des Centres de Formation des Apprentis (CFA).

De plus, il autorise les chefs d'établissement à signer de leur propre initiative la convention de création. Le conseil d'administration n'a même pas son mot à dire !

Télécharger l'article 24 de la loi "Pénicaud"