SNETAA-FO Académie de Lille
Une retraite bien méritée !

Bien méritée mais aussi bien préparée !

Pour cela, vous trouverez dans nos différentes publications des informations et conseils. Une guide et un journal y sont même dédiés, n'hésitez pas à en user.

ATTENTION, une réforme des retraites est en cours de préparation par le gouvernement.

Les informations présentes sur cette page seront mise à jour quand les textes seront publiés, probablement au second semestre de l'année 2020.

Les documents actuels sont tout de même valables pour les personnes qui prendront leur retraite à court terme.

Votre retraite : 75% du dernier traitement ? Pas si sûr !

À chaque fois qu'un média évoque le thème des retraites, il est toujours comparé la retraite des travailleurs du secteur privé et celle des fonctionnaires.

À chaque fois, les journalistes font passer tous les fonctionnaires pour des privilégiés qui ont une pension de retraite égale à 75% de leur dernier traitement.

Mais n'est-ce pas là une intox ?

Voici un exemple :
Monsieur C. est un PLP né en août 1973. Il pourra prendre sa retraite le 01 septembre 2035 une fois ses 62 ans atteints. Il est entré dans l'Éducation Nationale le 01 septembre 1997 et avait avant cela cotisé pendant 6 trimestres dans le privé.

La formule permettant de calculer le montant brut de sa pension est :

Dernier traitement indiciaire brut × pourcentage de liquidation × coefficient de décote

Il faut à Monsieur C. un nombre de trimestre dans la fonction publique égal à 172 pour obtenir un poucentage de liquidation de 75%. Proportionnellement, les 152 trimestres cotisés au 01 septembre 2035, donneront un pourcentage de liquidation égal à 66,3%. Même sans tenir compte de la décote, le 75% est assez loin.

Pour que Monsieur C. n'ait pas de décote, au 01 septembre 2035, le nombre total de trimestres cotisés tout régime confondu (public + privé) devra être égal à 172. Il lui en manquera donc 14. Chacun d'eux va lui faire perdre 1,25% de la pension calculée sans la décote, soit un total de 17,5%. Le coefficient de décote est donc de 82,5%.

Ainsi, le résultat de la multiplication du pourcentage de liquidation par le coefficient de décote sera de 54,7%.

En d'autres termes, Monsieur C. ne touchera pas 75% de son dernier traitement indiciare brut mais moins de 55%. Ce pourcentage n'est pas si loin que celui utilisé dans le privé.

Pensez-vous que Monsieur C. soit un cas unique dans la fonction publique ?

Le guide de la retraite
Le journal des retraités
La retraite anticipée